Au cours des dernières décennies, les conditions de travail des foreurs se sont nettement améliorées. Si la santé et la sécurité des travailleurs sont désormais des priorités, il n’en demeure pas moins que les foreurs occupent des postes présentant de grands défis. En voici cinq qui démontrent la réalité, le talent et la persévérance des hommes et des femmes qui exercent ce métier.

1. L’instabilité de l’industrie minière

diagram

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le plus grand défi d’un foreur n’est pas technique ou physique. Il se rapporte plutôt à la stabilité du domaine minier et donc de l’emploi. En fait, le foreur doit accepter une situation professionnelle changeante. Depuis la nuit des temps, le domaine de l’industrie minière est instable et reconnu pour évoluer en dents de scie. Que ce soit en raison de la fluctuation des prix des produits miniers, de la bourse ou même de l’acceptabilité sociale des projets miniers, cette industrie n’a jamais connu la stabilité. En période de prospérité, les foreurs ont accès à d’intéressantes opportunités et ont parfois même le luxe de choisir l’entreprise au sein de laquelle ils veulent travailler, d’autant plus qu’il y a généralement pénurie de main-d’œuvre. Toutefois, les basses périodes de l’industrie apportent une grande insécurité puisqu’une majorité de travailleurs perdent leur emploi et que les contrats de travail se raccourcissent et se font rares.

2. Fournir des carottes de qualité malgré les différentes formations géologiques

carottes

L’objectif premier d’un foreur est de conserver l’intégrité des sondages et de fournir des carottes (échantillons de sol) de grande qualité. Être à l’affut d’un changement de sol et maitriser les meilleures techniques de forage sont donc deux facteurs de succès cruciaux. Le défi consiste, entre autres, à identifier la formation géologique du sol, qui peut être différente dans un même périmètre de forage. Si le foreur n’est pas alerte et manque de connaissances, blessures, bris d’équipement, augmentation du temps de production ainsi que diminution du profit et de la qualité des carottes de forage peuvent être occasionnés.

3. Le forage souterrain

underground mining

Travailler des centaines de mètres sous terre, pendant des dizaines d’heures, sans sentir l’air frais sur son visage ou même voir le soleil, c’est une sensation que peu connaissent et tolèrent. Claustrophobes s’abstenir! Malgré la nette amélioration des conditions de travail et des installations souterraines, tous les travailleurs ne sont pas à l’aise dans ce milieu. Toutefois, les emplois de forage souterrain ont l’avantage d’être plus stables et plus permanents que les emplois de forage de surface.  

4. La santé et la sécurité

Les compagnies d’exploration, tout comme les minières, mettent en place de l’équipement, des formations et des consignes de sécurité performants pour leurs travailleurs. Il n’en demeure pas moins que le forage est un métier à risque de blessures. Dans le domaine minier, un accident de travail est un accident de trop!

Des directives de sécurité doivent ainsi être suivies à la lettre. Avant de commencer son quart de travail, le travailleur, qu’il soit foreur sous terre ou de surface, doit mettre en application une liste de consignes de sécurité. Il doit ensuite suivre à la lettre sa routine de travail. Néanmoins, les entreprises doivent constamment conscientiser leurs employés, puisque certains d’entre eux, une fois la routine maitrisée, essaient de nouvelles techniques afin d’augmenter leur rapidité d’action et leur production. Il s’agit, sans doute, d’une des causes principales des incidents de travail.

5. Vivre loin de chez soi

avion

Puisque l’exploration minière se fait rarement près des grands centres urbains, les foreurs doivent quitter leur maison et leur famille pendant plusieurs semaines consécutives. Ce rythme de travail demande au travailleur et à sa famille une grande capacité d’adaptation. 

Vous vous intéressez au forage et souhaitez en connaître davantage sur le sujet? Apprenez comment les foreurs de l’Amérique du Sud se différencient de ceux du Canada!